lundi 13 juillet 2009

Suite du Feuilleton d'Oujda : Fadwa Manouni se rétracte et Nous lit un communiqué écrit sur les pressions qu'elle a subie de la part du PJD.



FadwaManouni (ou Fedoua Menouni), la conseillère municipale fraichement élue à Oujda, et qui a dénoncé initialement des pressions des RG (Renseignements généraux) Marocains pour le choix de ses alliances politiques, se rétracte et nous fait un communiqué sur Youtube (daté du 10 Juillet 2009).

Elle accuse le PJD de tous les maux : Ce parti lui aurait proposé une contre-partie financière et politique pour s'assurer du soutien de Fedoua Manouni lors des élections du bureau municipal de la ville d'Oujda (sous forme de voyage en Turquie et Une OMRA offerte à ses parents !).

Elle accuse aussi ce parti d'avoir exercé des pressions pour "utiliser sa spontanéité politique" et que certains cadres politiques du PJD ont utilisé son témoignage pour le diffuser largement sur Internet, sans son accord préalable, et le déformer dans l'intérêt de leur parti.

A noter que Fadwa Manouni a été renvoyé de son parti pour non respect des consignes du Bureau politique du MP(Mouvement populaire), suite à son alliance avec des conseillers du PJD.

Pour lui répondre, il suffit de regarder l'ancienne vidéo mise sur Youtube, qui montre clairement que Fadwa Manouni savait depuis le début que son témoignage était filmé.

Quand on se propose pour devenir un élu public, tout ce qui relève de la politique reste dans le domaine public et non privé : donc, personne n'a besoin d'accords préalables pour diffuser ses vidéos.

Chacun de nous, aura son avis sur les raisons qui ont poussé Fadwa Manouni (la "fierté" d'Oujda) à changer radicalement de discours.

On ne peut qu'être désolé de voir que les choses ont évolué de cette façon, mais dites-vous que ce qui nous concerne, nous, simples marocains, c'est les meurtres commis contre la démocratie dans notre pays.

Mais nous espérons toujours, qu'au sein de cette débandade politique, il y a au sein de ces élus, des gens intègres, et fidèles à leur pays et convictions.

Encore mes condoléances !


A lire sur le même sujet :

Vous avez apprécié cet article ? Suivez l'actualité qui vous concerne en vous abonnant (Gratuitement et garanti sans Spam) :
Par flux RSS
Par Email

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Recevez tous les commentaires sur ce sujet : Cliquez, en bas de ce tableau, sur S'abonner par e-mail.