mercredi 2 septembre 2009

Pour comprendre la crise à Venir au Maroc et ses conséquences.


Depuis quelques mois, les réserves de devises du Maroc dégringolent de façon extrême. L'intervention du FMI parait inéluctable, et quoi qu'on prenne comme solutions, il y aura des retombées Affreuses.

On va directement vers une Hécatombe : Sacrifice de Milliers de Personnes au Maroc. Ceci vous parait exagéré ? D'accord, je ne ferai pas dans le sentimental, ni dans le sensationnel. Je vais parler un langage abordable et très simpliste pour que tout un chacun puisse comprendre : La vraie Crise au Maroc (à venir) si on intervient pas.

Puis, si vous n'aimez pas les mauvaises nouvelles, zappez cet article rapidement : Un conseil de frère !

Commençons !

La réserve Marocaine en devises étrangères :



Avant tout, il faut savoir que dès que Le Dirham dépasse les frontières Marocaines (à part quelques rares exceptions) il ne vaut plus Grand chose. Et comme il faut acheter/Importer des ressources de l'étranger (pétrole, blé, voitures...), il faudrait alors que le Maroc aie suffisamment de devises étrangères, monnayables partout (Euro/Dollar).

Alors, pour avoir de la devise étrangère, il faudrait que le Maroc vende/exporte quelque chose en contre-partie de devises.

Ses principales ressources en devises sont :
  1. Ses exportations : Phosphate, Agro-Alimentaire, textiles... des produits à faible valeur ajouté, car exporté sous forme brut ou semi-finis principalement.
  2. Ses services à l'export : Le tourisme, offshoring (les call-centers en font partie)...
  3. Les dépôts : effectués soit par des Marocains à l'étranger, ou par investissement directs effectués par des étrangers au Maroc (les IDE), ou par des crédits octroyés par l'état auprès d'organismes internationaux.

Ce qui nous fait une formule simple :

Réserve en devises = (Exportations + services à l'export + dépôts) - Importations.

Ces réserves en devises sont gérées principalement par la banque centrale Marocaine (Banque Al Maghrib). Une partie sont gardés sous forme de "Fond de réserve" et d'Or auprès du Fond monétaire Internationale (FMI) : cet Organisme international a pour but d'éviter les "catastrophes" monétaires.

La situation actuelle au Maroc :



Les exportations sont en baisse constante, ainsi que les dépôts : Les exportations baissent de façon plus accentué que les Importations. Vous pouvez avoir plus de détails sur le communiqué de l'office des changes Marocains sur les échanges éxtérieurs.

Pire encore, les IDE reculent de façon extra-ordinaire (Moins 34% en comparant 2007 et 2009. 2008 était une année exceptionnelle).

Cas exceptionnel : Les services à l'étranger sont en augmentation. Si on compare la catégorie des Services à l'export, par rapport aux services Importés, le Maroc dégage un résultat positif (On exporte plus de services qu'on en importe).

Cela a une conséquence directe sur la réserves en devises qui diminue depuis fin 2008 (Voir le site BAM, ou télécharger la situation de Juillet 09 ici). Certes, il y a eu une augmentation de 0,9% durant le dernier mois, qui est ponctuelle et ne se répètera probablement pas : dû essentiellement à la haute saison du tourisme et le retour massif des Marocains résidents à l'étranger.

Ces réserves en devises sont calculés en Mois/jours d'utilisation : La réserve que nous avons, couvre combien de jours d'importations.

On sait qu'il y a quelques mois, Bank Al Maghrib (à la fin de la Page 4) estimait cette réserve à 6 mois et quelques Jours. Aujourd'hui, avec la baisse continue de cette réserve, celle-ci ne couvrira que 5 mois (calculée à partir de chiffres BAM et office des changes, mais aucune instance n'annonce ce chiffre Horrible).

Le FMI intervient à partir de réserves inférieures à 4 mois. Et cette Intervention me parait inéluctable dans les mois à venir si on ne bouge pas.

Et Là, je vous Dit MERDE ! Car l'avant dernière fois ou le FMI est intervenu Sérieusement dans l'économie Marocaine, c'était en 1983, avec la rentabilisation rapide des investissements (et crédits FMI) au détriment du versant social. Avant, il y a eu la révolte populaire de Koumira à Casablanca, où les prix des principales denrées ont augmenté du jour ou lendemain.

Les vrais conséquences de cette crise iront de la Perte de souveraineté du Maroc sur son économie, vers les émeutes et les crises sociales. Comment ? Pourquoi ? On le verra avec plus de détails dans un prochain billet.

Pour éviter cela, il y a différents moyens à court, moyen et long terme. Mais là, on est devant une urgence : On se rabattra sur le court et moyen terme. Certains de ces moyens, sont parfois interdits par les accords de libre échange ou d'ouverture du Marché que le Maroc a entrepris depuis les années 90.

Là aussi, Je reviendrai aux solutions dans un prochain billet.

Certains diront que la crise qui frappe les USA et l'Europe (principaux clients du Maroc) semble prendre fin, et probablement les exportations reprendront. Ce n'est pas totalement faux. En sachant que la crise ne fait que disparaitre pour mieux revenir, car tout ce qui a causé cette crise est toujours d'actualité. En plus, si le Monde sort de la crise, la pression sur les matières premières augmentera : Une augmentation en valeur de toutes les importations (Baril de pétrole à au Moins 100 Dollars, Prix du sucre double en 8 mois...). Alors qui gagnera : Importations ou exportations ? Personne ne pourra vous répondre à cette question.

J'espère que vous avez saisi un peu l'urgence que vit l'économie de notre pays. Et croyez moi, cette situation risquée que nous vivons peut être une très bonne leçon.

Vous vous demanderez pourquoi personne n'en parle ? à part quelques rares cas éparpillés ici et là, Personne n'ose Tirer la sonnette d'Alarme : C'est une question de courage journalistique !

Et là, c'est une autre chose.


Vous avez apprécié cet article ? Suivez l'actualité qui vous concerne en vous abonnant (Gratuitement et garanti sans Spam) :
Par flux RSS
Par Email

19 commentaires:

  1. Bravo pour cette douche écossaise. Si tes calculs sont exacts, c'est effrayant. Moi-même ai été sonné l'année dernière en apprenant que la balance des paiements 2008 était négative pour la 1ere fois depuis des lustres. Nous allons au devant de graves problèmes, et l'ALE avec l'UE entre pleinement en vigueur en mars 2010 si je ne me trompe. Ca fera mal, très mal.

    RépondreSupprimer
  2. les salaires des fonctionnaire sera touche? quoi faire?

    RépondreSupprimer
  3. Peut-on se faire l'avocat du Diable ?
    Quand le FMI intervient, il impose des réformes économiques et politiques. Peut-être qu'en fin de compte, il faut passer par là pour que les choses changent.

    La comparaison avec le début des années 80 me paraît tiré par les cheveux (avec tout mon respect).

    Permièrement, le FMI est intervenu en 1983 avec le Plan d'Ajustement Structurel (PAS) et non 1981. La grève de Chouhada Koumira est donc antérieure au PAS. Et les hausses des prix des denrées de base sont le fait du gouvernement marocain et non du FMI. (L'histoire du 'au gouffre de la crise cardiaque' date quant à elle des mois précédant le gouvernement d'alternance consensuelle de Youssefi).

    Deuxièmement, la structure économique marocaine de l'époque et celle d'aujourd'hui sont sans aucune commune mesure. A l'époque l'économie marocaine était mixte ou semi-dirigiste (c'est selon où on veut se placer), aujourd'hui elle est plus 'libre' (au sens marché du terme).

    Troisièmement, les fondamentaux sont maîtrisés (là je dois avouer que les 10 ans de Oulalou ont servi à qq chose). Et le gouvernement a un excédent budgétaire.

    Mais je suis d'accord avec toi sur le volet social et là tout dépendra de ce que Mezouar va nous sortir dans sa loi de finances en préparation. Si les choses continuent ainsi, les tensions vont aller crescendo et çà pourrait donner qq chose de plus grave que Sidi Ifni.

    RépondreSupprimer
  4. @ ibnkafkasobiterdicta : Espérons que les vents changent ! Espérons !

    @ Anonyme : J'en parlerai dans un prochain billet.

    @ Annouss : Avant, je procède aux corrections "Historiques". Je t'en remercie.

    Comme je disais dans l'article, cet ajustement nous servira d'une bonne leçon. Mais en attendant, qui paiera les pots cassés ?

    En parlant des années 80, c'était exclusivement pour parler des effets de l'intervention du FMI. Je pouvais donner l'exemple du Cas de l'Argentine, mais j'ai préféré donner l'exemple du Maroc en 80.

    Tout ces chiffres parlent d'un Maroc dont les marchés sont ouverts, et la comparaison qui s'impose est celle des dernières années et avec d'autres pays.

    Si les fondamentaux sont maitrisés, ce n'est plus pour longtemps. Plus d'un tiers des réserves de devises épuisées en une année, et ceci bien avant le début de la crise internationale.

    La balance des paiements souffre d'un déséquilibre atroce, c'est un fait indéniable. Il sera officiel quand le gouvernement décidera d'en parler.

    RépondreSupprimer
  5. its not really couragious journalism, but ignorent. making this public is going to do nothing but instal more fear into the people and make tem even more risk averse; we shouldnt intal panic amongs people, since as we just leaned, it is also the psycology and buisness confidence that keeps an economy runing. this is a glitch that we have in our economy and it source is the fact that our curency is unexchangable. our central ank has to deal with this problem quitly and the worst that could happen is a drop in real wage. while on the other hand if you people start freaking everyone out and scare them away from spending and making invetment, you will create real disastor by making nominal wages drop as well leading the people to starve. let th price of food go up, but dont make wages drop on top of it. this is all to say that sometimes journalists who dont stick to their task can create chaos without doing it on purpose. so for the sake of moroccan economy and moroccan people, let the economist worry about the economy and u worry about the reporting.

    RépondreSupprimer
  6. Oh Now, my shame is to Inform people ?
    How about the people who doesn't do anything against these problems ? Aren't they the real responsibles?

    We should act, and protect our economy. Everyone of us has to consume only moroccan products : That's why i'm showing this reality.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  8. yes, i agree that it is ure duty to inform people, and consuming moroccan product is a good thing for the moroccan economy. but in contrast, making people panick for something that doent appear to be of great importance, no where near the credit crunch of subprimes, or the famous buble formations that we all worry about now days. this is a simpler kind of liquidity issue that isnt in the hands of the moroccan gvt. our curency is unchanchable and that is what we can try to fix by maybe stop inflating it more then it really is. if we can be trusted with an exchange rate for our curency, i think that we can be able to exchange it in the futur. botttom line is that like u said export are good imports are bad. we had a good agricultural year this year, so we can be sure to see some of that export money come in. so i think for the big unclear picture about the moroccan economy in the present is that its going rather well, and developing quite sustainably. i m sorry for if i appeared too abrupt, but it is just frustrating sometimes when you see messages to the population that will make them freak out while there is really no real reason. and even if there was a reason for then to freak out, it is still better not tell them, because crises are mostly results of people psychology and herd behavior.

    RépondreSupprimer
  9. Mr Anonymous : I really appreciate ur participations.

    In morocco, only few people has the privilege to read blogs or to have internet. These young people are aware to such currencie issues. In my article, i just gave more informations and predictions made (sometimes) by myself.

    When we know where is the problem, we know how to resolve it... And i promised my readers to give them some solutions for this crisis.

    I agree with you that we had a good agricultural year : But how about the added-value of agricultural exports ? In fact, it can have also side-effects (for example, Tomatoes 13 dhs/kg now)

    Just be patient, i'm writing an article where i expose my ideas about the solutions and the risks of such crisis.

    I hope that you will participate in the debat, and dont hesitate to expose ur opinions : You're always Welcome.

    RépondreSupprimer
  10. I am sorry but your credentiels as an economist are not reflected in your amateurish analysis...

    RépondreSupprimer
  11. @ Anonyme : I'm not trying to Expose who I Am. Although, this analysis is writen with Simple Words.

    And You think that using simple words is an amateurism ? Ok, next time i will write something 10 times more complexed Only For YOU, because my readers doesn't want to read such things.

    RépondreSupprimer
  12. I believe that the best economist is the one who can describe the most complex situation with the simplest words...
    So it is a talent having this ability to expose things with such an "pedagogy"...the sole condition is to stay accurate and rational.

    I'm not a PhD in economics so I do not claim to be an real economist. I only have the "bon sens" we all have, a research masters degree and a professional experience as an business analyst. I see that your statements are impulsive, they lack accuracy, but basic ingredients of economics' reasoning are here.

    So I would highly appreciate if you tell us what are precisely your background, your academic credentials, are you more a Keynesian, a supply sider, or I don't what?. It is not mandatory to be part of a doctrine, but at least it gives a clear grid of lecture. If you don't want to look amateur, please be credible by delivering a more constructive and transparent approach!

    Regards,

    Mohamed

    RépondreSupprimer
  13. @Mohamed
    Ce monsieur est un pseudo medecin, il se prend pour Monsieur-je-sais-tout, cette fois-ci pour un économiste. Ce qui est dommage c'est que bcp de ces lecteurs le prennent au serieux...

    RépondreSupprimer
  14. @ Anonyme : hahaha, je sens un malaise quand tu parles de Moi :) Je suis ravi d'être ta nouvelle cible à abattre : ça prouve que je te fais mal quelque part.

    Je suis docteur en médecine, Titulaire de MBA de l'École Ponts et chaussées Paris; Je prépare une thèse en économie de la Santé :)

    J'ai créé la première entreprise au Maroc spécialisé dans la recherche et développement sur le médicament :)

    Mais surtout, weld derb saltane :)

    Aïe, ça doit te faire mal ça :)

    RépondreSupprimer
  15. me faire mal pourquoi? :D

    rassure toi, ce n'est pas ce tas de diplômes qui te rendra plus crédible à long terme mais plutôt un savant dosage entre rigueur et humilité.

    Allez Médecin, je te l'accorde, tu l'es, mais où est la maitrise impassible du contenu et du contenant, par laquelle est connue cette auguste profession?? à parcourir tes messages, je ne la trouve pas...

    A lire les raccourcis balancés par ci par là, surtout sur une discipline que je connais bien, je ne retrouve pas l'économiste en herbe, mais plutôt l'écho de n'importe quel fhamator dans le café de commerce de rass derb

    Par contre, pour le MBA des Ponts, je ne t'ai pas trouvé dans l'annuaire (je ne l'aurai pas fait si tu étais un peu moins présomptueux)

    PS. je viens du milieu des grandes écoles fr, je connais bien le système et je suis un peu vacciné contre les affabulateurs et les exaltés

    PPS. bon courage pour ta thèse en économie de santé, je ne sais pas quelle dose d'économie est requise pour cela, mais je te recommande vivement de développer une approche constructive cette discipline.

    RépondreSupprimer
  16. Bravo, tu m'as cerné. Je me rend, mains en l'air, en plus t'es le plus fort, le plus intelligent et le PLUS beau !

    En plus tu as raison, il faut faire un effort sur l'annuaire du MBA : l'Alumni ont mal rajouté mon nom et prénom !

    Je suis fait comme UN RAT !

    Merci de faire du trafic pour le bonheur de mes compteurs et de porter autant d'intérêt pour moi cher anonyme : je sais qu'au fond, tu m'aimes bien :)

    RépondreSupprimer
  17. c'est quoi cette réponse?:D ça parle ça parle mais ça ne dit rien :D

    la hausse de trafic sur ton blog est en partie due à mon acharnement dessus, il faut dire que je m'amuse pas mal à parcourir tes billets. Ce sont des cas d'école de fhamatorie marocaine! On apprend bcp sur les problèmes d'égo et l'amateurisme de cette "élite marocaine qui monte"

    Un fhamator économiste et MBA-dont-le-nom-a-été-mal-rajouté-à-l'annuaire , ça vaut de l'or...

    RépondreSupprimer
  18. ceci est une bonne analyse cher ami,et votre franchise mérite le respect ,je souhaiterais entré en contact avec vous ,je suis professionnel du secteur de service.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer

Recevez tous les commentaires sur ce sujet : Cliquez, en bas de ce tableau, sur S'abonner par e-mail.