mercredi 18 février 2009

Les médias occidentaux et organisateurs WTA et ATP menacent Dubai !

Dubai Tennis OpenDubai Tenis Stadium

Depuis le refus de la BBC de faire passer un spot publicitaire en faveur des Victimes de Gaza, celle-ci ne lésine pas sur les moyens de Prouver que les arabes et musulmans sont indignes d'un comportement civilisé. Un peu à l'image du gouvernement britannique actuel qui, selon the guardian, veut faire passer une loi totalement discriminatoire envers tous les musulmans.

Un épisode de refus de visa pour l'équipe Israélienne de tennis, qui participait à un tournoi à Dubai, pouvait passer totalement inaperçu. Sauf que la BBC et d'autres médias britaniques et américains en ont décidé autrement.

Un premier article qui met l'accent sur la "discrimination" de Dubai envers la joueuse israélienne Shahar Peer, puis un deuxième qui donne cette fois-ci la parole à un autre joueur Israélien qui n'hésite pas à réclamer : "d'annuler le tournoi (de dubai) ou d'infliger aux organisateurs des sanctions..." et il rapplique "c'est triste de voir que la politique s'ingérer dans le sport, c'est quelque chose que je n'ai jamais confronté auparavant".

La BBC a totalement le droit de rapporter l'information, mais la pimenter avec des connotations "insultantes" envers la souveraineté de l'émirat de Dubai est une chose inacceptable.

Dubai a tous les droits de refuser le visa à qui que ce soit, et surtout aux joueurs Israéliens. Le sacro-saint "pas d'ingérence de la politique dans le sport" est dépassé. D'ailleurs, tout le monde a demandé le boycott des jeux olympiques de Pékin (2008) à cause du problème du Tibet. En plus, extérminer une partie de la population de gaza n'est pas de la politique, c'est un génocide qui se prépare.

Si la WTA veut annuler les prochains tournois à Dubai, qu'elle le fasse. On en veut pas de votre sport pimenté avec votre leçon de moralité. On jouera aux billes !

Allez OUST !

Reblog this post [with Zemanta]



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Recevez tous les commentaires sur ce sujet : Cliquez, en bas de ce tableau, sur S'abonner par e-mail.