samedi 17 avril 2010

Le Polisario "Révise" ses relations avec la Minurso ? Prendra-il les armes contre Le Maroc ?


Suite à la lettre du Secrétaire général des Nations-Unis, Mr Ban Ki Moon, adressée au conseil de sécurité, Le Polisario vient d'annoncer qu'il va "réviser ses relations avec la Minurso".

La Minurso qui s'occupe -entre autres- du respect du cesser-le feu entre le Polisario et le Maroc verra son pouvoir réduit par décision unilatérale du Polisario. Cela implique-il une préparation Médiatique du Polisario pour des attaques contre les régions Sud du Maroc ?

Depuis quelques mois, Mohamed AbdelAziz perd les rennes du pouvoir à Tindouf au profit d'un groupement de sahraouis séparatistes qui ont passé leur enfance et leurs formations dans les camps cubains.

Avec une formation militaire aux méthodes de guérilla Marxiste cubaine, ces nouveaux leaders sont décrits comme des "durs et des extrémistes" dans le camp du Polisario.

Le dernier rapport de Mr Ban Ki Moon qui ne peut être qu'intègre vu son statut de Secrétaire général de L'ONU et le peu de relations qu'il a à la fois avec les autorités Marocaines ou Algériennes Pro-Polisario, a été pris d'assaut par les commentateurs -Journalistes- Algériens et les sites du Polisario.

Pour ces médias, le Rapport de Ban Ki Moon est un flagrant recul, pour d'autres le Secrétaire Général des Nations Unis et la Minurso ont failli à leur mission pour la simple raison que ce Rapport n'est pas favorable aux demandes du Polisario.

Depuis le temps que le Polisario estime que la légalité internationale, à travers l'ONU, devrait avoir sa place pour appliquer le référendum, le voici maintenant qu'il annonce clairement son refus de cette même institution quand celle-ci lui est défavorable.

Le Polisario se trouve dans une mauvaise posture, d'autant plus qu'une centaine de jeunes issus des camps de Tindouf ont rejoint le Maroc ces deux derniers Mois.

Plusieurs de ces jeunes avaient déclaré subir des conditions de vie inhumaines à Tindouf, alors que le Polisario reçoit des aides de plusieurs entités internationales.

Les ONG qui désirent s'assurer du bon usage de ces aides sont privées d'entrée à Tindouf : Elles ont besoin de visas de la part des autorités d'Alger, et elles arrivent rarement à l'avoir.

Le Polisario va-t-il se radicaliser avec ces derniers évènements et le retour de ses expatriés formés à Cuba ? Cela semble être une réalité devant l'annonce du Polisario de revoir ses relations avec la Minurso.

La Minurso permet aussi aux familles sahraouis -séparés par ce conflit entre le Maroc et Tindouf- d'effectuer des visites familiales à leurs proches. Le Polisario inspire ainsi à empêcher ces visites et entériner la souffrance des ces populations.

Le Maroc avait proposé une solution qui ne fait ni perdant ni gagnant dans cette souffrance défavorable aux Populations : Une large autonomie au Sahara sous souveraineté Marocaine.

Mais si le Polisario pousse son radicalisme à son extrême et reprend les armes contre les populations civiles ou Militaires Marocaines, que personne ne se trompe dans ce cas : La réponse Marocaine sera bien conséquente.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Recevez tous les commentaires sur ce sujet : Cliquez, en bas de ce tableau, sur S'abonner par e-mail.