vendredi 10 juillet 2009

[Maroc] : "Bombe Atomique" au Maroc ! (1)

Nadia Salah journaliste l'economiste marocNadia Salah, l'éditorialiste de l'Economiste,
crache une "BOMBE ATOMIQUE" dans la soupe de la FMEJ.


Durant ce vendredi, plus d'une vingtaine de Journaux et magazines marocains ont paru sans leur éditorial. La FMEJ (Fédération marocaine des éditeurs de journaux) a décidé de protester, par ce biais, contre les attaques répétées contre les médias privés marocains.

D'ailleurs, pour les habitués, vous n'aurez pas le plaisir de lire la Star éditorialiste d'Al Massae (Rachid Niny).

D'autres journaux, ont eux, choisi de ne pas s'allier avec leurs confrères. C'est un choix, certes, regrettable, mais ça reste un choix.

A l'Economiste, Nadia Salah a écrit dans son éditorial d'aujourd'hui, ce que je pensais depuis quelques mois.

J'imagine bien le courage dont elle a dû faire usage pour publier un tel éditorial, puisqu'il va à l'encontre de tout le discours des officiels marocains. Et elle a raison.

Sous le titre de "BOMBE", elle décrit une prédiction qui saute aux yeux de tout initié à la finance et l'économie suite à la publication des chiffres de l'HCP, Bank Al Maghrib (Page 4) et l'office des changes : La chute effrénée des réserves marocaines en devises.

Il est clair que la baisse des revenus -de l'état- en matière d'impôts et ses dépenses colossales en salaires et entretiens, ne peuvent qu'être des petites bombes (bombinettes, selon Nadia Salah) par rapport à la Grande "BOMBE ATOMIQUE".

D'ailleurs, Elle persiste et signe, en disant : "Le terme n'est pas trop fort" et encore elle a raison !

Le constat est clair : depuis l'année dernière, on importe plus que ce qu'on exporte. En plus, nos rentrées en devises étrangères dégringolent. On a certes, des réserves (estimés par Bank Al Maghrib, de 6 mois et quelques jours), mais celle-ci s'épuiseront dans quelques mois.

Nadia Salah, rapporte un épuisement de toutes nos réserves de devises en 2011. En changeant un peu les paramètres, on peut démontrer ultérieurement que cette échéance est plus proche qu'il ne parait.

Pour rappel, avant les émeutes de Koumira de Casablanca (1981), le Roi Hassan II disait que le Maroc avait encore "deux jours de devises devant lui". C'est ce qui a poussé le gouvernement de l'époque à augmenter les prix de toutes les denrées de première nécessité.

Des émeutes, un programme d'Ajustement structurel imposé au Maroc par le FMI et les grands pays... Et certainement, "Une perte de Souveraineté".

Nadia Salah, pour les plus dubitatifs, est une éditorialiste économique du genre Poids LOURD : Perspicace, intelligente et courageuse. Avec une aura et des avis qui sont repris dans les hautes sphères décisionnelles au Maroc, elle est probablement la meilleure.
Parfois, trop orienté "Patronat" et avec laquelle, on ne peut pas être toujours d'accord.

Mais cette fois-ci, elle a totalement raison.

Ce sujet, concerne l'avenir du Maroc, j'y reviendrai assez souvent sous le même titre : [Maroc] : "Bombe Atomique" au Maroc !

Bon week-end, et n'oubliez pas de consommer Marocain !



Vous avez apprécié cet article ? Suivez l'actualité qui vous concerne en vous abonnant (Gratuitement et garanti sans Spam) :
Par flux RSS
Par Email

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Recevez tous les commentaires sur ce sujet : Cliquez, en bas de ce tableau, sur S'abonner par e-mail.