mardi 10 mars 2009

Maroc Iran : Les causes et Suite du feuilleton diplomatique.

Le Maroc, par la voie de son ministre des affaires étrangères avait annoncé la rupture des relations diplomatiques avec l'Iran. Cette décision était justifié, selon le communiqué du ministère, par deux écarts de conduite de l'Iran envers le Maroc :
Le premier , et qui est présenté comme étant la goutte qui a fait déborder le vase :

certaines expressions inopportunes contenues le 20 février dans un communiqué officiel iranien" à propos du soutien du Maroc à "l'unité et à l'intégrité territoriale du royaume de Bahreïn (AFP).

(Cet incident a fait l'objet de deux précédents articles sur ce blog : Maroc, Bahrein, Iran : Le balai Diplomatique et [Maroc] : Rupture des relations diplomatiques avec l'Iran.)

Toujours selon le communiqué, le deuxième écart de conduite iranien est "l'ingérence intolérable dans les affaires intérieures du royaume" à travers " la représentation diplomatique à Rabat, visant à altérer les fondamentaux religieux du royaume..."

Après cette décision Marocaine unilatérale, la seule réaction officielle de l'Iran est la "SURPRISE de l'Iran suite à la décision du Maroc qui nuit à la solidarité Musulmane. Dans ce même communiqué, l'Iran accuse le Maroc de mensonges.

Puis s'en suit une avalanche de réactions (verbales) : Le secrétaire général de la Ligue Arabe (Amr Moussa) qui a exprimé, Hier au Caire, sa "grande inquiétude" face à l'ingérence de l'Iran dans les affaires arabes. Le ministre de la communication marocain rapplique : "L'Iran n'est pas qualifié pour s'exprimer au nom du monde musulman" et que "la décision marocaine n'a aucun rapport avec la question du Sahara".
Et on apprend aussi que le Minsitre des AE du Bahreïn a passé un coup de fil au Ministre des AE marocain pour exprimer "la solidarité et le soutien total du Royaume de Bahreïn au Royaume du Maroc frère et sa condamnation des actes de la mission diplomatique iranienne à Rabat".

En résumé, le Maroc soutient un pays frère (ndlr : Bahreïn) contre une atteinte agressive sur son intégrité territoriale. Le Maroc est le seul parmi tous les pays arabes qui est plombé par l'occupation de ses terres (ceuta, melilia et une partie du sahara) par des puissances étrangères : Il a le droit et même l'obligation morale de soutenir le Bahreïn.
Le fait que l'Iran convoque le représentant du Maroc et lui tire les oreilles à travers un communiqué, alors qu'une grande partie des pays arabes ont fait la même chose, montre bien que seul le Maroc est ciblé par cette agressivité Iranienne. Le Maroc a demandé des explications, qu'il n'a jamais reçu.
D'autant plus que l'Iran accuse le Maroc de nuire à la solidarité musulmane !
Du Pipo, Quand on sait que l'Iran est accusé par les Emirats d'occuper les deux iles de TUNB. Elle est ou cette solidarité islamique dont parle l'Iran ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Recevez tous les commentaires sur ce sujet : Cliquez, en bas de ce tableau, sur S'abonner par e-mail.