lundi 16 mars 2009

Le Doigt d'honneur D'Israël Au Monde.

American Israel Public Affairs Committee logo

Dans la soirée du Dimanche au Lundi, et comme prévu, Netanyahu a passé un accord avec l'extrémiste Liebrman Avigdor, le partie de ce dernier aura, entre autres, le Ministère des affaires étrangères. Quand on sait l'extrémisme avéré de ce partie et son refus catégorique de discuter quoi que ce soit avec les palestiniens, on a une vision encore plus clair de l'avenir de la Palestine : Guerre et extermination de ce qui en reste.
Disons, c'est le choix, démocratique mais néanmoins fasciste d'une population israélienne, qui veut tout, sauf voir les palestiniens vivre en paix.

Obama faible devant l'AIPAC


De l'autre coté du monde, il y a Obama, qui avait promis de remettre une paix réelle dans le proche-orient. Une très bonne idée. Mais Comment ? Quand on sait qu'il n'est même pas capable de choisir librement ses propres subordonnés (Charles Freeman)sans l'aval de l'AIPAC (Le Lobby Pro-Israélien aux USA).
Croyez-vous qu'il outrepassera ce lobby pour faire valoir ses idées ? Ils le massacreront (politiquement ou autrement, on ne sait jamais) bien avant. Tout cela, Si on suppose qu'Obama a de bonnes intentions, ce qui est loin d'être le cas : même en faisant la promesse d'un don pour la reconstruction de Gaza, il le lie avec la...Reconnaissance d'Israël (Il se fout tout simplement de leurs gueules).

Et les européens...


D'un autre coté, il y a les européens, qui disent aux Palestiniens : si vous voulez l'aide pour la reconstruction, créez un gouvernement d'unité nationale ! Il fallait surtout dire à Israël d'arrêter sa logique de guerre. ET comment veulent-ils que les palestiniens aient un gouvernement si TOUT le monde n'a pas accepté leur choix démocratique et qui est le Hamas ? Comment créer un gouvernement si une grande partie des élus sont en prison à Israël ?
Le monde pisse dans son froc, Israël est là.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Recevez tous les commentaires sur ce sujet : Cliquez, en bas de ce tableau, sur S'abonner par e-mail.