mercredi 19 mai 2010

Journée Nationale sans Téléphone Portable au Maroc : Un cri contre les prix trop chers des communications.



Durant le Dimanche 30 Mai, plusieurs milliers de marocains ont décidé de mener une action contre les Prix trop élevés et la piètre qualité des services des Opérateurs Télécoms au Maroc : éteindre leurs téléphones portables durant toute la journée.

Cette journée Nationale sans téléphone Portable au Maroc a été lancée sur Facebook et a réuni en l'espace de 4 jours plus de 5000 clients mécontents. Une campagne de mailing a déjà été lancé pour toucher un plus grand nombre de personnes.

(Pour rejoindre le groupe sur Facebook : Journée Nationale sans téléphone Portable au Maroc, cliquez ici)
Ce groupe ne va pas s'arrêter là, ils ont prévu d'intensifier leur action et de la prolonger dans le temps si cela s'avère nécessaire.

Cette action ne sera pas relayé par les médias nationaux qui vouent un total mutisme dès qu'il s'agit d'une critique des Opérateurs téléphoniques qui sont leurs plus grands pourvoyeurs de contrats publicitaires et donc d'argent.

Ceci dit, plusieurs organisateurs sont en contact avec des Médias étrangers afin de relayer l'information.

Cette action peut sembler sans grand impact : en fin de compte qu'est ce que signifie un Boycott de plusieurs milliers de Marocains devant l'immense chiffre d'affaires des Opérateurs Télécoms ?!

En réalité, cette action est plus grande qu'un simple boyoctt : c'est une prise de conscience extra-ordinaire qui changera le comportement d'une bonne partie des consommateurs et cela durant toute l'année.

Quand on est conscient que le Prix des communications au Maroc est le plus élevé dans la région Arabe, les Marocains penseront à plusieurs reprises avant d'opter pour un opérateur ou un autre.

Surtout que l'un des opérateurs est détenu à 53% par une entreprise Française (Vivendi et IAM) et que la grande majorité de son bénéfice part pour une entreprise étrangère. Au moins, je préfère que cet argent reste dans mon pays.

En plus, l'histoire du monde moderne regorge de cas ou de simples consommateurs ont changé le comportement de grandes entreprises.

Cet oligopole de ces trois opérateurs est plus que maléfique pour toute l'économie Marocaine. Le conseil de la concurrence devrait s'attaquer à ces questions soulevées par des prix élevés et quasi uniformes entre les différents opérateurs.

Alors que fait l'état ? Que fait l'Agence National des Régulations des Télécoms ? Que fait le nouveau conseil de la concurrence de l'état ?

Rien !

Tous ces organismes sont plombés dès qu'il s'agit des Opérateurs Télécoms.

Il faut savoir que Maroc Telecom à elle seul a un chiffre d'affaire équivalent de 5% de toutes les richesses produites au Maroc (Hors secteur agricole). Il est clair que personne n'osera lever la voix contre ces mastondontes.

Mais qui en paie les frais ? Le Maroc et tous les Marocains.

En gardant ces prix élevés, ils pompent une somme d'argent considérable des poches des Marocains alors que cet argent aurait pu servir à consommer dans d'autres secteurs ou quasiment à réaliser des investissements.

Ce qui fait qu'il y a moins de richesse et moins d'investissements ailleurs.

Voici Le discours développé par ce courageux groupe Facebook :


Parce que je suis MAROCAIN(E) et :
- Je ne veux plus PAYER MES APPELS PLUS CHER que tous les Pays ARABES.
- Je ne veux plus être la VACHE à LAIT des sociétés de Télécoms.
- Je veux être Traité comme Un VRAI HUMAIN.
- Je veux pouvoir changer d'Opérateur TOUT EN GARDANT le Même Numéro.
- J'en ai Marre des PROMOTIONS BIDONS.
- Je veux que l'état Pense au PAUVRE Consommateur que Je suis.
- Je Sais que tous les Médias m'ont lâché pour Les Contrats PUBS des Opérateurs TELECOMS.
- Je Sais qu'il n'y a Personne qui défend Mes Droits.

et PARCE QUE J'AI LE POUVOIR ENTRE MES MAINS : J'éteins MON Téléphone PORTABLE Durant Toute La JOURNÉE du Dimanche 30 MAI 2010.

Et ce n'est QUE LE DÉBUT DE MA LUTTE pour d'autres JOURNÉES NATIONALES SANS PORTABLES.

Le Modèle de Mail à envoyer à tous vos contacts à retrouver sur ce lien.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Recevez tous les commentaires sur ce sujet : Cliquez, en bas de ce tableau, sur S'abonner par e-mail.