lundi 1 février 2010

Yasmina Badou sur 2M : "On sent que cette campagne appelle à la Haine et au Racisme"

Yasmina Badou, l'actuelle Ministre de la santé Marocaine, a été l'invitée de l'émission Nouqat Ala Al Hourouf de 2M avec Driss Bennani.

Une émission qui passe en dialecte Marocain (Darija) et qui reçoit plusieurs personnalités qui font l'actualité. Quasiment, tous les sujets sont traités, avec très peu de langue de bois de la part du présentateur ou de ses invités.

Cette fois-ci, Yasmina Badou a accepté cet exercice de débat en Direct et a répondu intelligemment à la majorité des questions.

Elle a même su semer le doute sur la légitimité de ceux qui critiquent "SA FAMILLE, Les Fassi-Fihri". (A partir de la 7ème minute de la vidéo)

En jouant sur les sentiments des télé-spectateurs, en parlant de "l'attaque contre leurs enfants (ndlr:les Fassi-Fihri), qui sont des INNOCENTS"... "On sent que cette campagne appelle à la Haine et au Racisme, qu'elle ressemble au Dahir berbère" (ndlr : un Décret créé par l'occupation française pour initier des tensions entres Fassis Arabes, et Berbères Marocains)...


Une Bonne oratrice en tous cas, avec un discours probablement bien préparé par l'équipe Istiqlalienne. Et avouons-le, à l'Istiqlal, il y a bien un savoir-faire considérable qui se cache derrière les officiels du Parti. 

Malheureusement, les journalistes, certainement par manque de temps, n'ont pas pu répliquer sur une polémique qui intéresse une grande partie des Marocains : celle du clan Fassi Fihri.

La première, est que cette polémique ne concerne pas seulement :
  1. Abbass el Fassi, le Premier Ministre,
  2. Taïeb Fassi-Fihri, ministre des affaires étrangères (le Neveu du premier ministre),
  3. Ali Fassi-Fihri, (frère de Taïeb et neveu du premier ministre),
  4. Dont l'épouse est Yasmina Badou, Ministre de la santé
  5. Nizar Baraka, ministre des affaires économiques (le gendre du premier Ministre),
elle concerne aussi :
  1. un autre gendre de Abbass El Fassi, nommé dernièrement par le gouvernement directeur de la Marocaine des Jeux, qui s'appelle Younés El Mechrafi
  2. et le Nouveau directeur de la chaine nationale El Ikhbaria, Abdelmajid, âgé de 24 ans, et qui n'est autre que le fils de Abbass El Fassi. 

Prétendre que cette polémique concerne que les Trois premiers est une désinformation évidente. Le Pire, c'est que cette Polémique décrite par Mme Badou "appelle à la haine et au Racisme".
Demander des comptes au Premier Ministre sur l'omni-présence de sa famille dans les grandes dernières nominations est devenu un appel à La haine et au Racisme !

Nommer ses enfants et ses neveux aux postes les plus importants, c'est ça ce qui nourrit l'injustice sociale, et qui nourrit la haine et le racisme. Le vrai racisme, c'est quand on est obligé d'avoir une relation familiale  pour accéder aux postes de responsabilités.

Le Premier ministre, Abbass el Fassi, devrait s'éloigner autant que possible de toute polémique de ce type, si il donnait un tant soit peu de valeur à l'exercice démocratique.

Mais Bon, il ne faut pas trop rêver. La dame s'en est bien sortie "médiatiquement", et ça nous rappelle qu'être politicien, ce n'est pas "Faire" mais donner l'Impression que l'on "Fait".

24 commentaires:

  1. Tiens, Driss Bennani n'est plus à Telquel ? Et de toute évidence, il ne blogue plus non plus ? C'est fou comme le temps passe vite sur la planète politico médiatique !

    Je me souviens d'un échange assez vif (traçable, merci Google) que j'avais eu avec lui il y a quelques années, sur un pan de ses convictions pas si toyennes que ça, compte tenu des fondamentaux de notre pays. Mais bon, c'était sans doute la fièvre de la jeunesse professionnelle et maintenant qu'il est passé à un autre niveau de visibilité, je veux dire de responsabilité, je veux croire qu'il sait un peu mieux ce que parler veut dire...

    Mais si j'ai bien tout compris de ton billet, Grand Frère, il lui a manqué quelques points sur le "i" du part"i" de l'"i"st"i"qlal ! J'allais dire l'istiqlil...

    RépondreSupprimer
  2. La manière comment la question lui a été posée lui a ouvert la voie pour s'en sortir : Question vague et du coup elle pouvait vendre sa salade.
    Larbi.org avait sorti un billet sur cette 'famille' et si je ne m'abuse pas, il y a pas moyen de 6-7 membres qui ont des postes politiques. On peut en convenir que c plus que la moyenne. Ils auraient pu lui mettre ce chiffre sous le nez....

    RépondreSupprimer
  3. IL y a aussi un isti9lalien Othman Fassi Fihri directeur de ADM, nommée par le 1er minitre... ou zid ou zid : Mohamed Fassi Fihri a l'OFFPT ...

    Retenons que dans l'emission, badou exprime sa colere contre les medecins de l' etat qui cumulent leur poste avec un poste au privé, elle va meme jusqu' a qualifier cela de manque de ''rou7 lawattaniya''

    Et son Mari alors ? Il cumule Trois postes de haut fonctionnaire ! Trouve t-elle cela normal ? meme si on suppose que son mari est competent et plein de 'rou7 alwattania'

    RépondreSupprimer
  4. @ Salvadorali : ben c'est un sujet trop important pour ne pas répliquer dessus. Mais c'est son discours est très efficace pour ceux qui n'ont pas toute la vérité.

    @ Reda : Oui, je les ai cité, ils sont 7 dans des postes gouvernementaux ou para-gouvernementaux !

    RépondreSupprimer
  5. Mme Baddou en excellente politicienne a profité de la perche qui lui a été tendue pour défendre son clan : c'est de bonne guerre! Quant à légitimer de telles pratiques, c'est un autre son de cloche!

    Pour revenir à Driss Bennani ( dont j'avais commenté la première émission sur mon blog , je me pose la question de savoir pourquoi il pioche pour le seconde fois dans les aparachiks de l'Istiqlal pour monter son émission : 2 istiqlaliens sur 4 invités!

    N'y a-t-il pas d'autres partis ni d'autres centres d'intérêts?

    Est-ce Bennani qui choisit ses invités ou lui sont-ils imposés?

    RépondreSupprimer
  6. Directeur à 24 ans, ? !
    Il a dut décrocher le bac dans le ventre de sa mére.

    RépondreSupprimer
  7. Un fou que je connais murmurait toujours : "M'chat alfa, ou jat alfa" (Traduction : "une F est partie une autre F la remplacée)
    On lui demande alors : "Achno hia l'fa lawla?" (Que veux-tu dire par la première lettre F?)
    - Hia França (c'est la France -comprenez protectorat français)
    - Ou l'fa tania? (et la deuxième lettre F?)
    - F'fassa!!! (les fassis)

    RépondreSupprimer
  8. Je ne cautionne pas le clanisme politique, mais. Cette stigmatisation des Fassis est déplorable et Mme Baddou a raison de dénoncer la diabolisation de la famille Fassi Fihri.

    Je veux tout de même voir dans cette lamentable affaire - on n'avait vraiment pas besoin de ça en ce moment - un côté positif et pas seulement parce que je suis un optimiste militant : c'est que les Fassi Fihri sont désormais obligés, jeunes et vieux, femmes et hommes, ceux déjà nés et ceux à naître, d'être à la hauteur de leur prééminence sociale, dûe à l'histoire religieuse, sociale, politique et surtout économique de ce pays.

    Et puisqu'ils prétendent servir le Maroc, qu'ils fassent un effort pour ne pas trop se servir en même temps. Tout le monde, oui tout le monde, s'est un peu trop payé sur la bête dans ce pays.
    Un adage français le dit très bien : noblesse oblige !

    Et blague pour blague, je raconte celle-ci qui amusait beaucoup un cousin à moi du temps où ce dernier militait dans les rangs de la CDT, avant de se rendre douloureusement compte de l'inanité du projet politico syndical de M. Amaoui : "Quel est le pays le plus riche du monde ? Le Maroc ! Pourquoi donc ? Parce que depuis le temps que tout le monde y vole, il y a toujours des choses à y voler..."

    Bon, c'est moyennement drôle et particulièrement stupide comme plaisanterie mais ça permet de prendre les choses avec un peu plus de légèreté...

    Alles, une dernière dans le même esprit, avec tout mon respect au remarquable travail accompli par le Haut Commissariat au Plan et aux Statistiques également : "Pourquoi le Maroc est-il le pays le moins pollué du monde ? Parce qu'il n'y a pas de statistiques pour dire à quel point il l'est !" A propos, Lahlimi, il serait pas un peu Fassi, lui aussi ?

    Au secours docteur, je deviens fou, je vois des fassis partout !

    RépondreSupprimer
  9. Je partage l'avis selon lequel il ne faut pas que ca vise particulierement une famille ou les fassis en generale. Mais je pense que pour le citoyen elle reste ligitime.

    Ce qu'on appelle le Clan Fassi Fihri est symptomatique de plusieur maux de notre pays :

    1- Le manque de democratie interne a l'interieur de Isti9lal, les membres de la meme famille et des fassi en particulier se succedent dans le bureau national de ce parti, pt etre ils sont competents mais c'est sur qu il ne le sont pas seuls.

    2- Les articles de la constitution qui permettent au premier ministre, ou au roi, de nommer, des gens dans des (hautes) fonctions publique ,en outrepassant les concours et les regles de transparence.

    3- Le cumul de hauts fonctions chez la meme personne, qui est une aberation dans un pays qui regorgent de talent et de jeunes.

    La clé au 1er probleme est chez l'electeur marocain et chz les militants de ce parti, n'oublions pas que ca a été le 1er parti en 2007.

    Les clés aux 2 autres problemes sont chez le roi ou chez nos representants. Du coup, je pense que cette compagne, bien qu elle peut paraitre injuste vers la petite famille fassi, est necessaire pour que nous citoyens exprimons notre mecontentement sur une situation donnée. C'est au roi et a nos representant de creuser les pourkoi et en trouver un remede.

    Je termine par dire que ce que vous voyez en politique chez isti9lal et ses cadres n'est pas isolé. Dans l'armé par exemple il en va de meme et les 'wejhiyate' font que quelques famille del jadida et environ monopolisent les haut postes de pere en fils.

    RépondreSupprimer
  10. Soufiane Sbiti2 février 2010 02:33

    Trés bonne trouvaille , je pense , J'admire le tact et l'intelligence dont Mme yasmina Baddoua fait preuve , Preuve , qu'elle n'est pas arriver là ou elle est pour un rien

    RépondreSupprimer
  11. A mon avis il ne faut pas focaliser sur les personnes, mais sur leur faits et actions. Si par contre, qq'un de non compétent est nommé sur la base de son simple rapprochement à X ou Y, là on ne devrait pas le tolérer, mais je ne pense pas que nous soyons dans ce cas de figure. L’ensemble des personnes citées ont une compétence reconnue. Un autre point, l'âge ne devrait jamais être rédhibitoire, des jeunes à la tête d’importante structure ne devrait plus nous choquer. Ce débat des fassis, Vs sharaouis Vs soussis Vs chlouhs .... crée la division et la désunion. C'est un faux débat ! que le meilleur gagne et c'est tout. Je pense qu'il serait plus judicieux d'analyser les politiques menées, et leur bilans ou encore les projets futurs et y apporter une critique constructive. C’est ca ma vision du Rouh el wataniya. Par ailleurs, on le sait tous, dans un projet, dans une entreprise ou n'importe quelle autre "activité" de groupe, il faut toujours s'entourer de personnes en qui on a confiance, et qui partagent la même vision pour pouvoir travailler de manière efficace et avancer. En politique c’est encore plus vrai compte tenu de l’enjeux. Balcaniser le Maroc en tributs ou encore par race constitue à mes yeux LE plus grand danger auquel on devrai faire face.

    RépondreSupprimer
  12. Le problème c'est qu'il sont vraiment incompétents, moi je travaille à l'ONE et je peux vous garantir que le DG si ali fassi ne dirige rien, cumule gaffe sur gaffe et surtout il n'est jamais présent

    RépondreSupprimer
  13. Il y a aussi Omar Fassi-Fehri payé à ne rien faire, tenez-vous bien "en tant que secrétaire perpétuel de l'Académie Hassan II des sciences et techniques" LOL !

    Et Mohamed Fassi Fihri (cousin germain de Ali et Taïeb), Préfet Wali-inspecteur général de l'Administration territoriale au ministère de l'Intérieur...Ils sont partout !

    Et bien beaucoup d'autres installés dans la plupart des ministères et des administraions rattachées ainsi que dans la plupart des grosses entreprises publiques comme l'OCP, ONCF, RAM...

    C'est flagrant, affligeant.................. !

    Il faut préciser que ce qui choque le plus c'est qu'ils sont nommés par le Roi, par Dahir en méprisant l'ensemble des Marocains.

    RépondreSupprimer
  14. Je tâcherais de commenter sur ton site d'une manière un peu plus décente que tu l'avais fait sur le mien.

    L'acharnement médiatique contre une famille n'est pas légitime. Ce sont des "nobles". A un moment il faudra bien reconnaître qu'au Maroc, ce sont des castes sociales qui tissent le pays. Les Fassi Fihri sont bien nés, bien éduqués, d'une vieille tradition politique...

    Qu'il y en ai trois ou dix milles à diriger le royaume, ce n'est pas une famille qui est "raciste et injuste", c'est tout un système politique... Et puis, je ne connais pas beaucoup de marocains qui se plaignent de ne pas pouvoir accéder aux postes gouvernementaux. Si motivation te manque, on ne te tirerai pas de ton oisiveté !

    Un merci à cette dame pour la pilule du lendemain !

    RépondreSupprimer
  15. D'abord, mon article sur le prophète pourrait paraître indécent, mais je n'aime pas le sacré, rien n'est sacré, rien ne devrait l'être, j'ai le droit de dire que le prophète a abusé de la confiance de certaines de ses épouses.

    Je suis peut être trop bornée, mais quatorze épouses... Pour cette époque, ce n'est pas du tout choquant, en ce qui me concerne, je ne le vénére pas, et j'ai le droit de le critiquer !


    Le doigt dans l'oeil? Pas du tout ! You didn't get it :)

    Ce fut "noblesse", entre deux guillemets!!!!

    Je n'ai aucune ascendance noble, je deteste cette idée, mais il n'est pas juste de dénigrer une personne et l'accuser d'user de son nom parce qu'elle est supposée être fassi fihri...

    Supposés, encore une fois, être bien nés !! Etre bien éduqué, dans le sens "educated", aller aux mines et chaussées. Désolée, mais il y a 20 ans, tout le monde ne pouvait pas se permettre de postuler aux polytech de Nice !!!!!!!

    Bref, tout cela pour redire, que c'est une histoire d'injustice sociale que je n'approuve PAS.

    Leur nom est une opportunité sociale, pourquoi ne pas l'utiliser.

    Or le droit, ça ne s'offre pas sur un plateau. Les Fassi Fihri ont un nom, une tradition, ils en usent, nous autres, enfants du peuple, on n'a rien demandé, on ne va donc pas nous l'offrir.

    Merci d'éviter toute aggressivité linguistique. (cf. "hitlerienne"), je ne fais que débattre.

    Oui, j'avais compris, Big Brother !

    RépondreSupprimer
  16. Merci d'éviter l'agression idéologique.

    Une, Une seule contradiction Flagrante dans ce que tu dis :

    Tu dis que tu as le droit de critiquer le Prophète. D'accord.

    Alors, Pourquoi tu nous dis "L'acharnement médiatique contre une famille n'est pas légitime." !!!!

    Tu te donnes le droit de critiquer le Prophète, mais nous, quand on critique d'autres personnes, ce n'est pas légitime ?

    Euh, Tu t'accapares le droit de critique ou quoi ?

    Pourquoi donc ?

    RépondreSupprimer
  17. @Shifty

    Derierre la critique de cette situation et cette omnipresence des membres d une meme famille, se cache en realité chez les marocains une critique d un certain systeme politique et economique et surtout l absence de controle par les elus du fonctionnement de l'etat.

    Personne n a rien wlad fassi fihri, et si ils ont profité du systeme c'est pas eux qu il faut blamer, mais bien celui qui a la confiance du peuple et qui leur a permi cela

    RépondreSupprimer
  18. @ le dernier anonyme à s'être exprimé

    L'absence de contrôle, par les élus, du fonctionnement de l'état ? Ben voyons... Dans ce cas, faut mieux contrôler nos peu zélés élus, voila tout !

    J'envisage pour ma part d'aller faire un tour (une descente serait plus approprié) au siège de ma Commune afin de me rappeler au bon souvenir de ceux pour qui j'ai voté. Les Marocains n'ont qu'à en faire autant.

    Quant à blâmer "celui qui a la confiance du peuple et qui leur a permis cela", je trouve cette conclusion tout-à-fait incongrue, pour ne pas dire malvenue. Dans une logique de rapports de forces politiques, au Maroc le roi est parfois bien forcé de valider les propositions qu'on lui fait de nommer tels ou tels à des postes clés. Du temps de feu SM Hassan II, les istiqlaliens avaient déjà réussi à lui "imposer" bien des décisions et des nominations qui se sont avérées foireuses.

    Mais je crois savoir qu'il ne fait vraiment pas bon décevoir finalement le souverain, dont les colères sont parait-il terribles quand il s'aperçoit que sa confiance a été mal placée. Cela tempère à mon avis les dérives d'un système perverti par les citoyens et par ces partis politiques qui ont érigé le clientélisme en mode de gouvernement.

    Je persiste et signe : par les citoyens et les "partisans", infiniment plus pernicieux que les courtisans... Cessons donc de prendre le Roi du Maroc comme fusible des insuffisances des Marocains !

    Le Maroc est une monarchie constitutionnelle et parlementaire, à nous de prendre enfin la part qui nous revient dans l'administration de notre pays. D'ailleurs suis convaincu que le Roi lui-même n'attend que ça !

    RépondreSupprimer
  19. Je ne vois pas du tout le problème que tu soulève Big Brother: Le pays est fondé sur la supériorité indiscutable d'une certaine famille Alaoui. Les Fassi-Fihri s'en inspirent et récupèrent les miettes qu'ils peuvent.

    Explique moi, s'il te plaît.

    RépondreSupprimer
  20. @ Anonyme : Je ne soulève aucun problème de ce type.
    Je décris le discours de Yasmina Badou sur 2M, et où elle a manqué de précisions sur un état de faits.
    D'ailleurs, elle a bien essayé délégitimer les critiques qui appellent à en finir avec la Politique familiale.

    Puis si le Pays est "Fondé" sur ce principe qui est tout sauf légitime : D'ailleurs, cela se répercute sur toute la société Marocaine.

    En Résumé : Que les Minitres s'éloignent autant que possible des nominations de leurs proches. Il y a conflit d'intérêt flagrant. Tout en sachant que le Premier Intérêt (supposé)pour tout un chacun est de servir le Pays et non de s'en servir.

    RépondreSupprimer
  21. soyons un peu plus précis et rigoureux s'agissant d'histoire :

    "ndlr : un Décret créé par l'occupation française pour initier des tensions entres Fassis, et Berbères Marocains"

    On croirait que de l'autre des Berbères ne se trouvent que des fassis....

    Le Dahir concernaient surtout les Arabes de la campagne qu'il affectait encore plus que les bèrbères en les soumettant à la loi "musulmane" tout en mettant les bèrbères sur une loi plus "laîque"

    le but était d'abord une cission campagnarde bèrbères/arabes avec laquelle la france croyait pouvoir ralier les bèrbères à sa cause, il n'en fut rien

    Bref, tout ça pour dire : un peu plus de rigueur et de recherche avant de parler de notion ou d'évènement bien définis dans l'espace et le temps

    RépondreSupprimer
  22. @ Anonyme :

    "Soyons un peu précis et rigoureux s'agissant d'histoire"

    Le sujet de l'article n'est pas le décret mais l'élocution de Badou et de ses arguments.

    Vous vous rendez compte que pour décrire ce décret il vous a fallu une dizaine de lignes ?

    Je ne vais pas encombrer mon article avec tant de choses. Non ?

    RépondreSupprimer
  23. Tu aurais pu juste dire :

    "un Décret créé par l'occupation française pour initier des tensions entres Berbères Marocains et marocains arabophones"

    ce qui aurait été plus rigoureux et moins désinformateur,

    regards

    RépondreSupprimer
  24. Desinformateur ? J'en rigole.

    Dire que le décret berbère a été créé "pour initier des tensions entres Fassis Arabes, et Berbères Marocains" est une désinformation ?

    Êtes-vous sérieux là ? Et en quoi est ce différent avec ce que vous dites ?

    Tout en sachant que j'ai le droit d'avoir un avis et une vision différente de la votre !

    RépondreSupprimer

Recevez tous les commentaires sur ce sujet : Cliquez, en bas de ce tableau, sur S'abonner par e-mail.