mardi 23 juin 2009

Ministre, député, président de commune : Tout ça à la fois...C'est sûr, Superman est Marocain.

Superman aux couleurs du MarocLe logo de Superman aux allures du drapeau Marocain.

Plusieurs ministres sont à la fois, présidents de Communes, Parlementaires, élus locaux(et Ministres bien sur)...

Comment ils arrivent à faire tout cela en même temps ? La réponse tient en un mot : LE DÉVOUEMENT (à qui ou plutôt à quoi est aussi une bonne question, je vous laisse y répondre).

Ces gens se dévouent tellement : ils veulent servir leur pays et les Marocains sur tous les plans.

Si seulement ils poussaient leur dévouement un p'tit peu plus loin, et qu'ils n'accumulent plus ces salaires (ridicules) de toutes ces fonctions.

Tenez, prenons l'exemple de Mr le Ministre (que je nommerai SuperMan, pour des raisons de confidentialité). Combien gagne-t-il par mois ?

En étant ministre, ben il touche son salaire + autres rémunérations : un peu comme 60.000 Dhs/mois.
Ajoutons aussi, sa prime de départ (10 fois le salaire de base) et puis enfin, une retraite de 39.000 par mois, qui sera perçu à vie et même s'il décède (Mais superman ne meurt jamais), cette prime partira à ses héritiers (les super-bébés).

Et puisque notre ministre est aussi parlementaire, donc il touche 30.000 Dhs/mois aussi. Puis une retraite à vie, qui varie entre 5000 et 9000 Dhs/mois selon le nombre de mandats.

N'oublions pas aussi d'ajouter le salaire du poste d'élu locale, les autres avantages en nature...

L'essentiel, ils ont de quoi tenir pour un mois en tous cas !

Je sais, c'est décourageant ! Qui Voudrait encore devenir ministre ? Ben personne, quand on voit cette mascarade !

Le premier parti qui propose une loi contre ce cumul de tous ces salaires "ridicules", j'y adhérerai. Même si il est un parti chrétien démocrate !



A lire sur le même sujet :



Vous avez apprécié cet article ? Suivez l'actualité qui vous concerne en vous abonnant (Gratuitement et garanti sans Spam) :
Par flux RSS
Par Email

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Recevez tous les commentaires sur ce sujet : Cliquez, en bas de ce tableau, sur S'abonner par e-mail.